...Marguerite n'est pas toujours raisonnable...

Marguerite est frileuse mais ça tout le monde le sait.
Marguerite ne sait pas dire non quand elle craque sur un modèle de tricot mais ça ce n'est probablement pas le secret le mieux gardé.
Marguerite adore tricoter et non, ses crochets ne sont toujours pas rentrés à la maison.

Mais ce que vous ne saviez peut être pas, c'est que de temps à autre, Marguerite a un grain, un pèt' au casque, il lui manque une case, elle n'a pas l'électricité à tous les étages, elle a été bercé trop près du mur... Bref, vous avez compris ?

Mais quand on commence par un gros risque, autant aller jusqu'au bout...
Modèle Zadig choisi (merci +++ ;)), jusque là... et la même laine que la Dame qui a fait craquer Marguerite... là encore tout va bien.
Là où ça commence à partir en vrille, c'est quand Marguerite choisit la taille... Pourtant échaudée, Marguerite n'a toujours pas compris qu'elle ne fait plus du XL ! Elle choisit la taille la plus grande (ben voyons, des fois qu'elle ne rentrerait pas dans son tricot...). Mouais... et combien de pelotes ? Allez au pif ! La flemme de faire des calculs savants...
Allez et pour couronner le tout, Marguerite fait son kakou et décide de tout faire d'une pièce, sans couture...

Oui mais voilà...
Marguerite se rend très vite compte que ce gilet va être IMMENSE ! Défaire ?
Ben non ! "Oh c'est juste une vue de l'esprit, ça va s'arranger..."
On a le droit d'y croire...
hop hop hop, ça monte vite; hop hop hop, la bande du col (LE truc qui change tout) et zhou à l'essayage, confiante !

Heuuuuu, comment dire ??
On rentre à 2 ou 3 ? Pourquoi ça n'a pas rétrécit pendant le nuit ? Vraiment, je ne comprends pas...
Et un petit blocage ?

Réfléchissons... Le blocage, ça s'étire un peu, non ?
Houlàlà, et puis il va falloir que je trempe ces 775 g de tricot dans mon petit lavabo ? Et bonjour l'essorage à la main...

Et à cet instant, Marguerite pète une durite !
Et pourquoi ne pas le passer en machine ? A savoir que Marguerite n'a JAMAIS passé de tricot en machine !!
Et si ça feutre ? Tu crois que la taille serait mieux ?
30 seconde d'hésitations et... hop dans la machine (même pas peur !) avec 700 tours d'essorage (toujours pas peur !).
Et ensuite séchage à plat (toujours pas peur ! Enfin si, un peu ?)

Alors certaines hurlent certainement déjà en s'arrachant les cheveux... et bien gardez vos perruques sur la tête (je ne voudrais pas être responsable d'une nouvelle tendance de crânes lisses féminins...) car le résultat est surprenant !
Très très légèrement feutré (juste ce qu'il faut), suffisamment pour donner plus de tenue, resserrer un peu le tricot, juste ce qu'il faut et pour donner un tricot... GENIAL !
Bon, le modèle reste grand mais c'est sa forme (un peu kimono).
Ok, sur mon mannequin (qui, lui, a gardé ses formes), on a l'impression d'un 46 mais en réalité, c'est plus un 42-44.
Il est super chaud, les manches juste comme il faut pour ne pas gêner quand on bosse et qu'on écrit. Et, y'a pas à dire, les tricotes sans couture... c'est franchement topissime ! et les finitions comme je les aime !
Bref... il est déjà sur le dos de Marguerite !!

  

Zadig-1 

 

Zadig-3 

 

Zadig-4 

 

Zadig-2 

 

Zadig-5 

 

Zadig-7  

 

Zadig-6 

   

Zadig-8 

 

Modèle : Zadig de la Droguerie (rallongé et modifié pour etre tricoté d'une seule pièce)
Fil : Naturafil (laine et alpaga) de chez Laine et Angora
(livraison toujours aussi rapide et nickel et un fil très surprenant !)

 

Alors c'est qui la déboulonnée du ciboulot ? Hein ??

PS :Et pour celles qui s'inquiètent de ne plus voir de couture... ça vient ;) 

Coussins-2