... Il y a ceux qui savent,
ceux qui ne se posent pas de question,
ceux qui ont des certitudes,
Sûrs de leurs choix, sûrs de réussir et sûrs de plaire.

Et puis il y a ceux qui doutent,
ceux qui se posent 50 000 questions,
ceux qui ne peuvent s'empêcher de couper un cheveu en 97,66 (dans le sens de la largeur et non de la hauteur, c'est plus drôle !), etc...

Marguerite fait partie de ceux qui doutent...
Le club des "si...". Pas le "avec des si on mettrait Paris en bouteille", non, le "si" qui doute.
Et si je ne réussi pas ? Et si je me plante ? Et si ça ne lui va pas ? Et si ça ne lui plait pas ?
D'aussi loin que Marguerite se souvienne, elle a douté d'elle, de ses capacités, de son capital "personnel".
Si pour certains cette "caractéristique" est perçue comme une faiblesse, elle peut également se transformer en force et en énergie ! Ne jamais rien considérer comme acquis, toujours se remettre en question, progresser encore et surtout apprendre encore et toujours !!!
C'est également ça Marguerite : une assoiffée de connaissance.
Que ce soit dans son job ou dans son "jardin créatif", Marguerite doute toujours et n'a que peu de certitudes. C'est étonnant car les gens ne le voient pas toujours (voire même ont une image à l'opposée). Mais Marguerite adore apprendre, explorer des domaines qu'elle ne connait pas, tester, essayer de nouvelles techniques, de nouvelles matières.
Ce qui explique sans doute que Marguerite ait horreur de la routine et des répétitions  et sois aussi "tatillon" et perfectionniste (à la limite de la chieuse, je le concède !).

Mais pourquoi tu nous racontes tout ça ????
Peut-être parce que sa dernière cousette a énormément fait douter Marguerite !! Qu'elle idée de se lancer dans un patron maison ?
Il faut dire que sa meilleure amie lui avait demandé un peignoir de bain pour son fils (qui se trouve être le filleul de Marguerite !!) alors grosse pression !!! Oui, mais point de patron à l'horizon...
Des peignoirs sans capuche qui ne plaisent pas du tout à Marguerite, des "robes de chambre" mais point de peignoir pour Loulou de 2 ans !!!
Ben... ça doit pas être très difficile à faire comme patron... Ben voyons ! Sur le papier, c'était ok !!
Oui mais une fois la couture commencée... gros doute et grosse prise de tête avec la surjeteuse !!!!!
Agacée, énervée, Marguerite a tout laissé en plan le we dernier et est retourné tricoter !!! Ça au moins, pas de soucis !!

Oui mais...
Marguerite déteste les échecs et n'aime pas abandonner.
On reprend, on improvise au fur et à mesure et on prend son temps, sans faire la course et sans se prendre la tête (en se disant qu'au pire ça fera une serpillère bien absorbante !!!)

Au final ?
Et bien exactement ce que Marguerite avait en tête à l'origine même si les couleurs et tissus se sont associés différemment de l'idée de départ.
Plutôt satisfaite du résultat, Marguerite va pouvoir envoyer mon petit cadeau sans trop d'appréhension. Bon il reste les questions "Est-ce que ça va lui plaire ? Est-ce que les couleurs ne sont pas un peu sombres ? Est-ce que la taille va convenir ?
Que voulez-vous, on ne se refait pas !!!

 

Peignoir Jules-1

 

Peignoir Jules-2

 

Peignoir Jules-3

 

Peignoir Jules-4

 

Peignoir Jules-5

 

Peignoir Jules-6

 

Peignoir Jules-7

 

Peignoir Jules-8

Une lumière changeante pendant les photos... et donc des couleurs un peu différentes aussi...  

Modèle : Patron maison en 2 ans
Tissus : éponge grise de chez Toto (chutes de marron dont je ne me souviens pas la provenance...) et Liberty Cars de ma mercerie

  

J'attends maintenant le verdict de Dam'Nad...
et peux passer aux questions suivante que se pose Marguerite depuis un moment...
mais ça c'est une autre histoire !!